Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

Articles Récents

12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 18:18
Aujourd'hui je souhaiterais remercier Annick B., parce qu'elle a eu la gentillesse de m'envoyer cette photo :


Il s'agit d'un aigle royal, qu'Annick a brodé dans le cadre d'une ronde organisée sur le site Point de Malice, que je vous recommande...
Repost 0
Published by Agnès - dans Créations
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 09:06
J'ai du courant (je radote, mais je le vis comme un petit miracle) - la preuve en image :


Comme il s'agit d'un branchement d'urgence (sollicité le 22 mars, effectué le 11 avril - hum), il y a un élégant câble noir qui serpente à travers la maison...

L'ordinateur est branché, ma mascotte est en bonne place :


Au-dessus du requin, le conduit de cheminée, à droite sur le mur, le pense-bête du conducteur de travaux...

Après 12 jours de chômage technique, je reprends les rênes d'Orbis Pictura !
Repost 0
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 20:36
Amies lectrices, ami(s ?) lecteur(s ?), me revoilà !
Je vous avais quittés sur une entrevue improbable avec monsieur Efficacité de France, qui devait brancher ma maison neuve le 30 mars - j'emménageais le lendemain. Au terme d'un kafkaïen imbroglio interno-interne entre services peu concernés, nous nous sommes retrouvés sans électricité au moment d'entrer dans notre maison - qui abrite également les locaux d'Orbis Pictura. Je vous passe les détails, mais je ne vous épargnerai pas certains dialogues délicieusement absurdes qui m'ont opposée à Efficacité de France :

- Je peux vous proposer un branchement d'urgence !
- Oui, on m'en parle depuis le 22 mars...
- vous avez signé un accord ?
- Non.
- Pourquoi ? vous n'êtes pas d'accord ?
- C'est que, comment vous dire, on ne m'a jamais fait parvenir d'accord...
- Ah, c'est une erreur de notre part !
- (Soupir).
- Je peux vous en envoyer un dès maintenant ! Je vous le faxe !
- Non.
- Vous n'avez pas de fax ?
- Si !
- Alors ?!?
- Je n'ai pas de courant, mon fax ne m'obéit pas à la voix, il fonctionne avec du courant.
- Ah pardon, j'avais oublié !
- Pas moi. J'ai même du mal à penser à autre chose, pour ne rien vous cacher...

J'ai eu le téléphone bien avant l'électricité, ce qui m'a permis de leur téléphoner quasi quotidiennement pour leur dire que je vivais toujours et que je n'avais pas renoncé à l'idée d'avoir un jour du courant...
- Bonjour, madame Spaëth à l'appareil, je vous appelle pour avoir des nouvelles de mon branchement définitif...
- Quel branchement ?
- Euh, je vous appelle souvent, il n'y a personne en charge du dossier, parce que vous expliquer mon bazar de A à Z à chaque fois ça commence à bien faire...
- Pas que je sache...
- Vous pourriez juste me donner le nom d'un conseiller ? Histoire qu'on gagne du temps ? Le vôtre par exemple, comme ça je n'aurais affaire qu'à vous...
- Je n'ai pas le droit.
- Je vous demande pardon ?
- Je n'ai pas le droit de vous donner mon nom, nous n'avons pas de relations personnelles avec les clients, c'est la politique de notre service...
- Ah ? (sans déconner ?!? comme les filles du Crazy Horse ?)
- Et le nom d'un collègue ?
- Je n'ai pas le droit.
- Dommage (c'est quoi ce délire ? un nouveau réseau de résistants ? ils font face à une invasion extra-terrestres ? Pêche jaune prévient Gouda transpirant que madame Spaëth a encore appelé).

Bref, j'ai du courant depuis ce soir (après l'intervention d'une équipe technique tout à fait sympathique - deux électriciens pour soixante-six communes). Je reprends donc les rênes d'Orbis dès demain, je fais toutes mes excuses à celles et ceux qui attendent leur commande et je vous remercie tous, du fond du coeur, pour votre fidélité !
Repost 0
Published by Agnès - dans orbispictura
commenter cet article
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 06:27
J'avance cahin-caha sur "Birthday Flowers" :


La photo est très moyenne, comme ça vous êtes sûrs que je suis bien l'auteur* de l'article (et que je ne suis pas détenue par des Martiens, ce qui aurait été tout à fait dans l'ambiance des derniers jours...). Je vous laisse jusqu'à ce week-end : à partir de demain je dois être sur le chantier de la maison pour recevoir monsieur EDF, monsieur France Telecom et monsieur Syndicat des eaux (il y en a qui ne s'embêtent pas !). Je dois aussi poser du parquet flottant, ne riez pas !
A partir du lundi 2 avril, l'adresse de l'entreprise sera la suivante :

Orbis Pictura - Agnès Spaëth
"Les Jardins du Rivollet"
12, allée du Rivollet
38490 Aoste

Tél. 06 68 14 48 40
Fax. 08 25 18 59 36

responsable@orbispictura.com

Bien entendu, j'ai procédé à un changement d'adresse définitif auprès de la Poste et si vous m'avez écrit à Panossas le courrier suivra. Je ne ferme pas Orbis, même pendant la période du déménagement.

A très bientôt, et un grand merci pour votre fidélité !

*Je n'ai pas non plus changé de sexe, c'est juste que "auteure", "sapeuse-pompière" et autres "cuistote" m'ont toujours semblé extraordinairement grotesques...
Repost 0
Published by Agnès - dans Ouvrages
commenter cet article
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 06:07
Je n'ai pas touché une aiguille depuis quatre jours (un record !), mais j'avais réussi auparavant à aligner quelques croix :


Je ne désespère pas de prendre une photo où l'on verra vraiment la couleur de la toile - un ciel pâle. Je sais qu'on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire du crémier; moi je rêve juste d'une photo où vous aurez la netteté, les bonnes couleurs et de la lumière...
Repost 0
Published by Agnès - dans Créations
commenter cet article
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 06:34
Si vous avez bien suivi, j'emménage samedi prochain dans une maison neuve - sans électricité à l'heure où j'écris. Les murs sont nus et le terrain ressemble à la surface de la lune, mais ça ne m'empêche pas de penser à la décoration intérieure. J'ai découvert un site qui devrait plaire aux amateurs de montagne; vous y trouverez entre autres du linge de maison :


Il y a également un rayon mercerie, avec des boutons à mon sens assez originaux :


Vous pourrez enfin découvrir une brocante, présentant des objets montagnards typiques ou insolites. Si vous vous battez depuis plusieurs années avec une collègue particulièrement retorse, n'hésitez-pas à lui offrir ceci :


Parlez-lui également à l'occasion des passionnants combats de reines...
Repost 0
Published by Agnès - dans Flâneries
commenter cet article
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 05:44
"Quand nous fûmes seuls, je me sentis honteuse, gênée, sans savoir pourquoi, je te le jure. Enfin je le fis passer dans le cabinet de toilette et je me couchai.
Oh ! ma chère, comment dire ça ! Enfin voici. Il prit sans doute mon extrême innocence pour de la malice, mon extrême simplicité pour de la rouerie, mon abandon confiant et niais pour une tactique, et il ne garda point les délicats ménagements qu'il faut pour expliquer, faire comprendre et accepter de pareils mystères à une âme sans défiance et nullement préparée.
Et tout à coup, je crus qu'il avait perdu la tête. Puis, la peur m'envahissant, je me demandai s'il me voulait tuer. Quand la terreur vous saisit, on ne raisonne pas, on ne pense plus, on devient fou. En une seconde, je m'imaginai des choses effroyables. Je pensai aux faits divers des journaux, aux crimes mystérieux, à toutes les histoires chuchotées de jeunes filles épousées par des misérables ! Est-ce que je le connaissais, cet homme ? Je me débattais, le repoussant, éperdue d'épouvante. Je lui arrachai même une poignée de cheveux et un côté de la moustache, et, délivrée par cet effort, je me levai en hurlant "au secours !" Je courus à la porte, je tirai les verrous et je m'élançai, presque nue, dans l'escalier.
D'autres portes s'ouvrirent. Des hommes en chemise apparurent avec des lumières à la main. Je tombai dans les bras de l'un d'eux en implorant sa protection. Il se jeta sur mon mari.
Je ne sais plus le reste. On se battait, on criait ; puis on a ri, mais ri comme tu ne peux pas croire. Toute la maison riait, de la cave au grenier. J'entendais dans les corridors de grandes fusées de gaieté, d'autres dans les chambres au-dessus. Les marmitons riaient sous les toits, et le garçon de garde se tordait sur son matelas, dans le vestibule !
Songe donc : dans un hôtel !
Je me retrouvai ensuite seule avec mon mari, qui me donna quelques explications sommaires, comme on explique une expérience de chimie avant de la tenter. Il n'était pas du tout content."


Guy de Maupassant (1850 - 1893), Enragée ?


Albert Auguste Fourie (1854 - 1937), Repas de noce à Yport
Repost 0
Published by Agnès - dans Textes
commenter cet article
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 05:30
Aujourd'hui, et parce que vos demandes sont de plus en plus nombreuses concernant nos compagnons à quatre pattes, une nouveau modèle de chien, avec ce caniche abricot :


Vous retrouvez également d'autres modèles sur la page consacrée aux nouveautés de la semaine.


Une tulipe de Guillestre vous est offerte en modèle gratuit :


Pour le télécharger, vous devez aller dans "Grille gratuite" à partir du menu général "
Diagrammes de broderie au point de croix".

Bonne broderie à toutes et à tous !
Repost 0
Published by Agnès - dans Créations
commenter cet article
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 07:25
Vous en étiez resté à l'épisode suivant dans votre feuilleton "La vie d'Agnès est un long fleuve tranquille" : mon mari s'était fracturé les apophyses transverses de deux vertèbres lombaires et nous déménageons le 31 mars pour entrer dans une maison neuve sans électricité. Entretemps mon fils a eu une otite, moi une bronchite sévère, et EDF m'a annoncé qu'au plus tôt le branchement pourrait avoir lieu la dernière semaine d'avril. La seule solution a donc été de louer un coffret de chantier pour un branchement provisoire. Contre toute attente, dans le magasin où je suis allée louer le coffret (sous une neige abondante), aucune meuleuse ne s'est mise en marche spontanément pour m'envoyer son disque diamant en pleine tête. Je ne désespère pas que des Martiens viennent atterrir dans le jardin. Tout ceci ne vous passionne sans doute guère, mais me permet de justifier une pulsion malsaine qui m'a fait commencer un nouvel ouvrage... "Encore un ?!?" entends-je... Oui, oui, encore un...


J'en suis seulement au papillon au milieu de l'ouvrage; c'est sur de l'aïda 7 (mes yeux m'ont fait part de leur profonde désapprobation), mais mes autres toiles sont déjà dans les cartons. Il s'agit d'un modèle de Sunset.


La photo est déplorable, mais la batterie était fatiguée (elle aussi doit déménager) et j'ai eu peur de m'électrocuter en changeant les piles...
Repost 0
Published by Agnès - dans Ouvrages
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 06:23
Quand je ne suis ni sur le chemin de l'école ni à l'hôpital ni au téléphone avec le conducteur de travaux ni dans les cartons ni en train de supplier le monsieur d'EDF de brancher ma maison je travaille un peu - d'abord pour honorer mes commandes, qui sont à jour (je m'épate, un peu d'auto-satisfaction ne nuit point) et pour continuer mon abécédaire de la campagne :


Une fleur d'églantier et une fourche sont venus compléter la collection : aujourd'hui, si je peux, une grange et une hirondelle...
J'en profite pour vous remercier pour vos gentils messages d'hier, j'ai apprécié...
Repost 0
Published by Agnès - dans Créations
commenter cet article